Leader français des logiciels de gestion et expert en infrastructure réseaux

 Accueil >  Services >   Support 
Menu des thèmes

Lettres d'information

Actualités

Gestion des interdictions d'ouverture de sessions
Note créée le 9/4/2018, dernière modification le 18/4/2018

Objectif

Un nouveau dispositif fait son apparition dans LDCompta Version 10.00 et LDPaye Version 9.50 (et un peu plus tard dans LDNégoce Version 6.00).
L'objectif est d'interdire toute ouverture de session pendant un laps de temps donné, le temps de réaliser un traitement « sensible » comme une clôture annuelle en comptabilité ou une clôture mensuelle en paye.

Actuellement, les trois progiciels LDCompta, LDPaye et LDNégoce partagent déjà un même système d'enregistrement des sessions ouvertes, sessions que l'on peut visualiser par le menu Fichier/Sessions actives de LDCompta ou LDPaye, par le menu Général/Sessions actives de LDNégoce.
C'est ce système d'enregistrement des sessions qui a été enrichi afin de pouvoir interdire temporairement, depuis une session donnée ouverte en tant qu'Administrateur, toute nouvelle ouverture de session sur une période déterminée.


Principes de fonctionnement

Pour interdire une ouverture de session, il faut aller dans la fenêtre qui affiche les sessions actives (menu Fichier/Sessions actives).
Là, si la session courante a été ouverte avec un profil disposant du niveau d'accès Administrateur de sécurité (administrateur « global » donc pour LDCompta ou LDPaye, profil ADMIN pour LDNégoce), un nouveau bouton Bloquer ouvertures figure en haut à droite de la fenêtre. En cliquant sur ce bouton, on obtient la fenêtre ci-dessous :
 b786e79ccb15dd554d6f33f910fcf500.png

Cette fenêtre permet de choisir la période pendant laquelle l'ouverture des sessions sera impossible, ainsi que la société (ou le répertoire de données si on est dans LDPaye) concerné. Par défaut, c'est la société (le répertoire pour LDPaye) courante qui est proposée, mais on peut bloquer l'ouverture pour une autre société (un autre répertoire), voire même pour toutes les sociétés dans LDCompta ou tous les répertoires dans LDPaye. Notez toutefois que dans LDNégoce, on ne peut le faire que pour la société courante (faute de disposer d'un profil Administrateur « global », c'est à dire toutes sociétés confondues).
Par défaut, la période proposée court depuis l'instant courant jusqu'à la fin de journée (19H00). Mais on peut librement choisir cette période. On peut même définir une interdiction par avance : par exemple,  saisir le 09/04 une interdiction d'ouverture pour le 10/04 de 07H00 à 13H00.

Une fois l'interdiction mise en place, elle est visible dans la liste des sessions actives, facilement repérable par le fond rouge, avec l'heure de début (tout à gauche) et la date et heure de fin (dans la colonne Libellé société). Le répertoire concerné figure également, avec la valeur *** si l'interdiction porte sur toutes les sociétés et répertoires :
9cc86104c3dbd2eaf1a7a81a5571f1a3.png



Une fois l'interdiction posée, lors d'une nouvelle ouverture de session dans une période et sur une société (un répertoire pour LDPaye) sur lesquelles court une interdiction, l'utilisateur est prévenu de cette interdiction et ne peut donc ouvrir sa session :
76b500dfa4240e93d56fe872f450bfe3.png

Seule exception : si l'utilisateur qui demande à ouvrir une session dispose lui aussi d'un niveau d'accès Administrateur de sécurité et à fortiori si c'est l'utilisateur qui avait mis en place l'interdiction, celui-ci a la possibilité de « forcer » cette interdiction, voire même de la lever :
a60ecb4fbbbae4292994292d0a5afbde.png


Une autre méthode pour lever une interdiction consiste à retourner dans la fenêtre qui liste les sessions actives. Là, si l'utilisateur courant dispose d'un niveau d'accès Administrateur de sécurité, en sélectionnant une ligne correspondant à une interdiction (une ligne avec fond rouge),un bouton Lever l'interdiction apparaît à gauche du bouton Bloquer ouvertures. Cliquez sur ce bouton puis confirmez la levée de l'interdiction pour l'effacer définitivement.
b4133457a5e967965a79e03c4cd09d4e.png

Enfin, sachez qu'à chaque ouverture de la fenêtre qui liste les sessions actives, les interdictions ayant expirées sont automatiquement effacées. Il n'y a donc pas lieu d'effacer explicitement une interdiction, sauf si on souhaite redonner la possibilité d’ouvrir des sessions avant la fin de l'interdiction initialement prévue. 


A SAVOIR: ce dispositif ne fonctionne que pour les tentatives d'ouverture de session venant après la mise en place de l'interdiction. Il n'agit en rien sur les sessions déjà ouvertes. Le fait de mettre en place une interdiction d'ouverture de session ne provoque pas automatiquement de fermeture des sessions actives (cela pourrait avoir des conséquences graves sur l'intégrité des données), ni même de notification auprès des utilisateurs actifs.
Conséquence : si vous devez lancer un traitement nécessitant un accès exclusif aux données (une clôture annuelle en comptabilité par exemple), après avoir mis en place l'interdiction, il faut s'assurer qu'il n'y a plus aucune session active sur la société (le répertoire pour LDPaye) et au besoin demander à chaque utilisateur concerné de fermer sa session « proprement ». 

 

\n